Inspiration Déco

5 aides financièrespour adapter son logement au handicap

#Maison
5 aides financières

Que vous soyez propriétaire ou locataire, plusieurs aides financières peuvent vous aider à supporter le coût des travaux d’adaptation d’un logement aux personnes à mobilité réduite (PMR). Cependant, la plupart de ces aides sont octroyées sous conditions d’éligibilité et de ressources. 

Si vous avez des questions, la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH) est là pour vous proposer un accompagnement personnalisé dans la définition de vos besoins. 

Dans cet article, nous faisons un récapitulatif des aides pour adapter un logement au handicap

1. La majoration pour la vie autonome (MVA)

La majoration pour la vie autonome (MVA) permet d'adapter une maison au handicap. Son montant est actuellement fixé à 104,77€/mois et intervient aussi comme complément de l’AAH.

Les conditions d’attribution de la MVA

→ être bénéficiaire de l’AAH dans sa totalité ou en complément d’une retraite, d’une pension d’invalidité ou d’une rente d’accident du travail, ou bénéficiaire de l’allocation supplémentaire d’invalidité (ASI). → avoir un taux d’incapacité d’au moins 80%. → vivre dans un logement indépendant ou être hébergé par un particulier. → être bénéficiaire d’une aide au logement. → ne pas avoir de revenus professionnels.

2. La prestation de compensation du handicap (PCH)

Handicap

La prestation de compensation du handicap (PCH) permet de financer des travaux d’adaptation du logement à la perte d’autonomie. Elle est personnalisée selon vos besoins.

Les conditions d’attribution de la PCH

→ avoir une difficulté absolue pour la réalisation d’une activité importante du quotidien. → avoir une difficulté grave pour la réalisation d’au moins 2 activités importantes du quotidien. → avoir moins de 60 ans. → résider en France depuis au moins 3 mois.

3. L’aide proposée par l’Agence nationale pour l’habitat (Anah)

Aménager ses combles

L’Agence nationale pour l’habitat (Anah) propose une aide financière dans le cadre de son programme « Habiter facile » pour adapter votre logement au handicap. Son montant varie et peut prendre en charge :

→ 50% du montant total des travaux hors taxes, dans la limite de 10000€, si vous êtes dans la catégorie « ressources très modestes ».

→ 35% du montant total des travaux hors taxes, dans la limite de 7000€, si vous êtes dans la catégorie « ressources modestes ».

Les travaux financés par le programme “Habiter facile” : 

  • Ascenseur : installation ou travaux de mise aux normes d’un ascenseur

  • Élargissement ou aménagement de place de parking

  • Travaux d’élargissement de portes ou d’ouvertures pour couloir

  • Aménagement d’une salle de bain : douche ou baignoire adaptée par exemple

  • Travaux d’aménagement des WC : installation de maintiens, de barres d’appui, ou encore de poignées de porte adaptées, etc.

  • Création d’un espace de nuit et d’un point d’eau et WC au rez-de-chaussée.

Les conditions d’éligibilitéà l’aide de l’Anah

→ ne pas dépasser les conditions de ressources

→ avoir un logement de plus de 15 ans à la date de la demande

→ ne pas avoir bénéficié d’un prêt à taux zéro dans les 5 dernières années

4. L’aide d’Action Logement

Action Logement propose un prêt travaux à faible taux d’intérêt, remboursable sur 10 ans maximum, pour l’adaptation de votre logement au handicap (élargir la porte d'entrée, installer une rampe d'accès, supprimer les marches, modifier et aménager salles de bain…).

Les conditions d’éligibilité du prêt travaux d’Action Logement

→ êtes propriétaire-occupant du logement à titre de résidence principale par une personne en situation de handicap. → être salarié d’une entreprise du privé non agricole d’au moins 10 salariés. → envoyez en amont une copie de la carte d’invalidité ou de handicap de la personne occupant le logement.

5. Le crédit d’impôt

Le crédit d’impôt sur le revenu peut vous être accordé si vous réalisez des dépenses d’équipement pour une PMR dans votre domicile. Le taux de ce crédit d’impôt est de 25% du montant des travaux avec un plafond de 5000€ pour une personne seule et 10 000€ pour un couple.

Les conditions d’éligibilité au crédit d’impôt

→ réaliser des travaux améliorant l’accès pour une personne handicapée ou réaliser des travaux d’adaptation du logement à perte d’autonomie ou au handicap sous conditions. Les travaux doivent être facturés avant le 31 décembre 2023.

→ avoir un taux d’invalidité d’au moins 40%.

→ avoir une carte mobilité inclusion.