Inspiration Déco

LES « RAGE ROOMS » : ZOOM SUR UNE TENDANCE BIEN ACTUELLE

#Maison
LES « RAGE ROOMS » :

Une « rage room », qu’est-ce que c’est ?

RAGE ROOM 2

La rage room, fury room, smash room ou encore salle de colère, est ce « défouloir » qui vous permettra d’extérioriser vos émotions en toute sécurité et en totale discrétion. Le but est simple : évacuer sa colère en cassant (à l’aide d’une batte de baseball par exemple) de nombreux objets de toutes sortes (allant du vieil ordinateur à la vaisselle en passant par la bibliothèque ou le frigo).

Ce concept qui nous vient tout droit du Japon est aujourd’hui en vogue partout : en plus des nombreuses ouvertures de salles en France et dans le monde, une augmentation de plus de 150% de recherches sur Pinterest durant ces deux dernières années témoigne de cet intérêt croissant pour ces espaces et démontre que de plus en plus de personnes sont prêtes à intégrer une rage room à la maison.

Une rage room chez soi ?

Pourquoi vouloir d’une rage room chez soi ? Si l’on peut en trouver en extérieur (certains lieux spécialisés existent), les séances en salle de colère se déroulent en temps limité avec - généralement - des objets prédéfinis. Chez soi, en plus de pouvoir extérioriser sa colère n’importe quand, à durée indéterminée et sur des choses que l’on aura sélectionnées, le tout se fait en totale intimité.

Comment ça marche ?

rage room 3

Rien de plus simple : prenez des vieux objets (ou des choses auxquelles vous tenez peu), des outils de toutes sortes pour les démolir (marteaux, battes de baseball, simples bouts de bois ou de fer…), pensez à vous protéger avec un masque (pour les yeux cette fois), un casque et une tenue adaptée, insonorisez la pièce et le tour est joué ! C’est en somme une manière assez économique d’évacuer le stress…

Les salles de colère : une thérapie ?

Si elles peuvent être utilisées comme un anti-stress, une manière d’évacuer les émotions et d’exprimer sa colère, leurs effets à long terme ne sont pas scientifiquement prouvés (cela ne remplace donc pas une véritable thérapie). Si casser nous fait nous sentir plus léger, ce défouloir n'est qu'une réponse temporaire, une solution passagère, qui ne résoudra pas l’intégralité des problématiques extérieures. La tendance de la rage room est en somme originale, dans l’ère du temps et à tester mais sans véritable légitimité thérapeutique aujourd’hui.