>>> Livraison gratuite en magasin sur tous les revêtements de sol et accessoires*

>>> Livraison gratuite en magasin sur tous les revêtements de sol et accessoires*

Inspiration Déco

Quel est le prix de pose d'un parquet ?

#Parquet#Pose
Quel est le prix de pose

Le budget nécessaire à la pose d’un parquet est souvent complexe à déterminer puisque le prix de pose dépend de nombreux paramètres comme le type de parquet, mais aussi l'essence de bois, le type de pose, et la finition voulue.

Nous avons donc récapitulé pour vous les principaux éléments à prendre en compte. Mais n’hésitez pas à utiliser notre outil exclusif d’estimation de prix posé pour votre parquet : rapide et gratuit, l’outil vous permettra de connaître après quelques questions le montant exact de votre projet de pose.

1. La pose selon les différents types de parquet

Il existe 2 principaux types de parquet : le parquet massif et le parquet contrecollé.

Parquet massif

différents types de parquet

Parquet traditionnel par excellence, son prix dépend de l'essence de bois utilisée mais également de la taille et de l'épaisseur des lames choisies. Il possède d’excellentes propriétés isolantes, peut être rénové et démontre une certaine longévité.

Parquet contrecollé

parquet contrecolle img

Le parquet contrecollé est un peu moins cher que le parquet massif car seule la couche supérieure des lames est composée de bois noble. Là encore, le prix du parquet varie en fonction de l'essence, des dimensions, et de l'épaisseur (particulièrement de la couche d’usure) choisies. Le tarif varie également selon les essences de bois choisies. Si le parquet en chêne est l’essence la plus utilisée en France, nombreuses sont les autres possibilités pour vos parquets massifs ou contrecollés. Chacune ayant une couleur et une résistance différentes, choisissez votre parquet selon l’usage que vous pensez en faire.

2. Les tarifs des différents type de pose

poseur pro

Il existe 3 différentes techniques de pose du parquet : la pose dite clouée, la pose collée et la pose flottante. Toutes les poses n’étant pas adaptées à tous les parquets et certaines nécessitant des connaissances techniques, il est souvent préférable de faire intervenir un poseur de parquet professionnel.

Le prix de pose d’un parquet varie selon ces techniques.

  • Pose d'un parquet cloué : 

Technique ancienne qui ne convient qu’aux parquets massifs ou contrecollés d'une épaisseur d'au moins 20 mm. Méthode plus coûteuse car complexe, la pose clouée consiste à clouer le parquet sur des lambourdes fixées au sol. Durable, elle offre un bon confort de marche mais aussi une parfaite isolation phonique.

  • Pose d'un parquet collé : 

Il s’agit d’une technique qui ne convient qu’aux parquets de faible épaisseur ou contrecollés. Si cette méthode offre un bon confort acoustique puisqu’elle permet d'atténuer le bruit des pas ou des impacts sur le parquet, elle est aussi la seule qui soit compatible avec un système de chauffage au sol.

  • Pose d'un parquet flottant : 

Cette technique de pose de parquet ne convient qu’aux parquets contrecollés. Type de pose la plus utilisée, la pose flottante consiste à assembler - par de la colle ou un système de clipsage - les lames de parquet entre elles. L’ensemble n'adhère donc pas au sol.

3. Coûts annexes

Coûts annexes pose

Si, comme on l’a vu, le tarif de pose d'un parquet varie en fonction du parquet et de la technique choisie, n’oubliez pas d’ajouter à ce prix les frais liés à la préparation du support (dépose de l'ancien parquet ou revêtement de sol, ragréage, pose d'une sous-couche…), ceux des matériaux nécessaires à la pose choisie (plinthes, lambourdes…) et ceux des options ou finitions choisies pour le préserver (étanchéité, isolation, vernis, cire…).